Journal de Patrick

Je revois mes testeurs pour obtenir des feedbacks.

Publié le 22 mars 2018 par L'Odyssée de Patrick
8 min.

Précédemment dans la vie de Patrick

Cher journal Intime de Patrick,


Mardi,
23h30
année 2018


Ici Patrick. </br> Je suis exténué. Tu ne peux l’avoir manqué, puisque c’est une première, as-tu constaté l’heure ? Cela devient une habitude dont je me passerai volontier. Je ne trouve pas le sommeil. Adieu la petite marmotte, et bienvenue à Patrick la chauve souris. Vois-tu, je deviens un couche tard sans même le vouloir. Le Batman des entrepreneurs oserai-je dire.

Mon ami à grand carreaux, quelle journée. Comment te résumer cela ? Et bien, Françoise d’abord. Elle m’a rappelé suite aux messages que je lui ai laissé sur son répondeur d’une part, et sur sa boite email d’autre part. Elle a répondu à l’ensemble des 19 questions. C’est d’ailleurs la seule qui a accepté de jouer le jeu, et pour cela, je la remercie. Elle m’a proposé spontanément un rendez-vous gratuit pour faire un point “psychologique”. Je n’ai pas su quoi dire. J’ai appelé maman, puis Hervé. Tous deux m’ont conseillé d’y aller. J’ai beaucoup pleuré. En effet oui, tout cela a fait rejaillir beaucoup de choses dont je ne veux plus entendre parler. Mais Hervé m’a répété que j’avais le droit de faire ce que je voulais, comme je le voulais. Il pense simplement que cela peut m’aider. Je lui ai pourtant dit que selon moi, Françoise était plutôt du genre à ne rien comprendre. Il a insisté. Je vais y réfléchir, par respect pour Hervé. J’ai retrouvé Jean dans un bar, à sa demande, en bas de chez moi. Il m’a offert une menthe à l’eau pétillante (Perrier). Il n’a pas souhaité répondre au questionnaire, en me disant que “c’est plus sympa de discuter”. Peut-être pour lui, mais pour ma part, ses feedbacks sont très compliqués à intégrer. Je ne sais pas si je pourrai en dégager des statistiques pertinentes. Pour autant, aussi hors sujet et interruptif puisse-t-il être, il a été très très encourageant cette fois. Je dois bien avouer que ses conseils m’ont touché et, je pense, à moyen terme, voire à très court terme, pourront m’aider. J’ai prétexté un mal de ventre car le temps était bien long une fois la discussion sur la formation terminée. Il a commencé à me parler de sa vie, mais je n’étais pas là pour ça. Une autre fois peut être Jean, mais à l’avenir, prends le soin de me prévenir si tu souhaites parler de toi.

Hermione … comment dirais-je … hou … il y a tant à dire sur cette discussion. Je dois rester simple. Hermione a été très franche, d’abord très dure, puis ensuite très gentille. C’est une drôle de sensation. Ca ressemble un peu à la façon dont Hervé me parle parfois (pas sur les mots grossiers bien évidemment, car oui, Hermione est extrêmement vulgaire), mais plutôt sur sa capacité à me critiquer de façon constructive et a être assez précis et attentionné. J’ai essayé de ne pas être déstabilisé, mais je dois reconnaître que j’ai d’abord pris un coup, tout Batman entrepreneur que je sois. Je pense que mon concept est bon … mais vraisemblablement, il faudrait que je fasse créer la formation test par quelqu’un d’autre et que ce quelqu’un la présente. J’ai improvisé, comme me le conseille Lysa, en lui demandant si elle serait motivée. Je garde l’idée dans un coin de ma tête. À vrai dire, il est important que tout le monde puisse se dire “chic chic, j’ai envie de créer ma formation maison à la maison !”, et ainsi, je ne dois pas me vexer si “ma” formation n’a pas plu. Voilà ce que j’en retiens. Ca m’a fait bizarre … Hermione m’a dit que j’étais quelqu’un de bien. Non pas que j’en doute, oh non, mais simplement que peu de gens osent me le dire. Ca m’a touché. Je lui ai dit. Ca m’a aussi encouragé à considérer un peu plus ses feedbacks, je dois l’avouer.

Dans quelques jours, Je vois Lysa. A moi de lui faire mes feedbacks, et surtout, de lui proposer un petit cadeau. Il me tarde.

Je baille enfin. À bientôt mon cahier.

Patrick 00h08 (oh mon dieu)